Francisco el Magnifico

Capitaine du Castromarigo (Grand Chebec)

de la confrérie La République des Loups de Mer Sanguinaires

Navigateur, issu de l'intelligentsia, actuellement corsaire

Expérience globale : Loup de mer

Diplomatie
1282 -2058
2531 -1741
-128

Renommée Honneur Piété
0 1 1

Trésor
Millionnaire

Domaines métropolitains
0 acres 0 acres
2525 acres 0 acres

Son histoire :
05/12/1713 - grâce à la générosité et à la prévoyance de mon vieil ami Erwan de Kerloch, j'arme un nouveau Chebec, 'el Amigo Generoso', à St Augustine Espagne.

25/11/1713 - je tombe par imprudence sur un nid de guêpes. J'en aperçois une, et, oubliant que ces couardes bestioles ne s'isolent jamais de leur essaim, je pousse l'aventure trop loin, ce qui mène à la perte de mon navire.

20/11/1713 - Prise du senault marchand Howland Angleterre
16/11/1713 - Prise du dogre armé en course Rákóczi Hollande
07/11/1713 - Prise du dogre marchand Kensington Angleterre
05/11/1713 - Prise du brigantin marchand Grote Man Angleterre

29/10/1713 - Le vent souffle fort et le gibier se fait rare. Nous ne manquons pas l'opportunité qui se présente : prise du senault marchand Maartensdijk Hollande

24/10/1713 - j'arme un Chebec, le 'Megalodon', au port d'Eleuthera Pirate

22/10/1713 - Prise du petit senault marchand Mercure Angleterre
20/10/1713 - Prise du brigantin marchand Constant Angleterre
17/10/1713 - Prise du senault marchand Cornflower Angleterre
08/10/1713 - Prise du petit senault marchand Kashmir Angleterre

19/09/1713 - j'arme un Cotre, le 'Pimiento del Padron', au port de Tampico Espagne


--------------------------------------------------------
Francisco a grandi dans une hacienda de La Havane.
Sa famille est établie depuis plus d'un siècle aux Caraïbes, exilée d'Espagne pour d'obscures raisons. Elle y a recouvré une certaine prospérité lorsque l'arrière grand père de Francisco, plus forban que corsaire,plus aventurier que patriote, a malgré tout mis son sabre d'abordage au service de la couronne espagnole jusqu'à recevoir, pour faits d'arme, le titre de Baron de l'initiative même du Rey.
Il porte son prénom mais a visiblement hérité plus que cela de lui.

L'aïeul illustre a disparu à la barre de son galion de guerre aux environs de la nouvelle Orleans, alors qu'il préparait une opération audacieuse avec ses amis du Pulpo Negro. Bercé de ses aventures, malgré une vie plutôt confortable à terre, l'appel de la mer est le plus fort. Il abandonne ses livres et une vie de patachon, rythmée parles fêtes organisées par la bonne société des riches colons espagnols de Cuba.
L'aventure et la providence l'appellent.
il arme à son tour un navire et prend la mer.