Olivier Laprise

Capitaine du Canots de sauvetage (Canots de sauvetage)

Sans confrérie

Tacticien, issu de la Marine, actuellement militaire

Expérience globale : Vieux briscard

Diplomatie
57 -27
36 -6
0

Renommée Honneur Piété
42 19 0

Trésor
Aisé

Domaines métropolitains
0 acres 0 acres
0 acres 0 acres

Son histoire :
Son père Simon, maître-queux du président du parlement de Bretagne et huguenot engagé, émigre avec sa famille en Suède après l’Édit de Fontainebleau du 18 Octobre 1685 (qui révoque l’Édit de tolérance de 1598 dit Édit de Nantes).

La famille Laprise s'installe à Copenhague où le père obtient une place au château de Christianborg la résidence royale. Il prospère assez pour payer à son seul fils Olivier l'entrée à l'Académie Royale de Marine d'où il sort à 20 ans avec un brevet d'Enseigne de vaisseau dans la marine royale du Roy de Suède. Il navigue quelques années dans les froides eaux septentrionales et se fait remarquer dans quelques combats contre les norvégiens et les danois..
Après quelques années, il quitte la marine suédoise qui lui refuse une promotion au prétexte qu'il est fils d'immigré et roturier. Il entre alors au service de la ligue hanséatique qui lui offre le commandement d'un brick de guerre pour chasser les pirates, surtout des danois, qui opèrent en mer du Nord et en Baltique. Là encore, il remporte quelques succès notables.

Il apprend lors d'une escale qu'il s'est crée au Royaume de France la Compagnie Coloniale de Mississippi et y voit l’opportunité de voyages dans les mers chaudes d'Afrique et des Amériques même s'il lui faut pour cela redevenir sujet du Roy de France et – il n'a jamais été très pratiquant - qu'il faille aussi se faire baptiser catholique romain.

Laprise a gardé de sa stricte éducation protestante et de celle non moins stricte d'Officier du Roy de Suède, un goût certain pour l'ordre et la discipline. La Compagnie Coloniale du Mississippi l’intègre et, au regard de ses antécédents au sein de la Hanse, lui confie le commandement d'un navire armé en corsaire pour défendre ses biens et ses intérêts

Bio par Talbot