Sylvius Tijerina Benitez

Capitaine du Canots de sauvetage (Canots de sauvetage)

Sans confrérie

Beau parleur, issu du clergé, actuellement militaire

Expérience globale : Vieux briscard

Diplomatie
-57 51
87 51
0

Renommée Honneur Piété
35 30 38

Trésor
Aisé

Domaines métropolitains
0 acres 0 acres
25 acres 0 acres

Son histoire :
L'histoire de Sylvius Tijerina Benítez commence très récemment. Nulle trace de ce personnage n'est retrouvée avant les terribles évènements de la guerre de succession d'Espagne. Syvius ne s'illustra jamais au combat, et beaucoup chuchotent même qu'il ne participa qu'à de très rares escarmouches. En revanche, le jeune capitaine manifesta un talent extraordinaire pour changer de camp et s'infiltrer dans les cours européennes. On raconte que ses manières douces et son sourire ravageur lui ouvrirent la porte de maints châteaux, pourtant forts bien défendus.

Avant la fin de la guerre, il prit le parti des plus faibles et décida de défendre l'Eglise, et entra au service direct du pape Clément XI, bien désemparé et affaibli par les évènements. Très rapidement, il fut attaché au service personnel du neveu du pape, Annibale Albani. Ce dernier prit Sylvius sous son aile et en fit son préféré jusqu'à la fin de la guerre. Devenu prince parmi les princes, Sylvius vit tous ses caprices réalisés et fut rapidement nommé contre-amiral de la flotte d'Espagne et représentant personnel du cardinal au sein des troupes espagnoles.

Sa brusque ascension, considérant son manque flagrant d'expérience et de notoriété s'explique très bien parmi les rangs des soldats réguliers du Rey, mais ces vérités ne sont que chuchotées : Sylvius ne serait autre que l'amant du cardinal Albani, neveu du pape. Ainsi, s'il n'a pas réussi à se faire respecter par les armes, rares sont ceux qui osent défier un personnage investi d'autant de pouvoir...

Bio par Thomas Drake