sir mac william

Capitaine du Forget (Corvette de 6)

Capitaine de la confrérie les Pilleurs D'éPaves

Erudit et ingénieux, issu de la Marine, actuellement corsaire

Expérience globale : Expérimenté

Diplomatie
1205 -934
575 -881
-38

Renommée Honneur Piété
254 200 0

Trésor
Fortuné

Domaines métropolitains
25 acres 0 acres
0 acres 0 acres

Son histoire :
Vieil homme fatigué ayant combattu sur ces mers en faisant plier anglais et espagnols. Tuant avec l'aide de ses compagnons les amiraux des flottes de ces deux nations tout en envoyant par le fond les armadas qu'ils dirigeaient.

La confrérie des "Preneurs de ports" a vécu mais n'est plus. C'est avec silence désormais que flotte ce navire et le son des canons portés par les vagues ne résonnent qu'à de très rares occasions.

missions accomplies :
- Rio de la hacha -> Tampa (14 000 piastres)
- Tampa -> Tampico (40 000 piastres)
- Tampico -> Cedar Key (trajet réussi mais mission annulée)
- Tampa -> Beloxi (10 000 piastres)
- Pensacola -> Puerto Bello (44 000 piastres)
- Puerto Bello -> Cartagena (6 000 piastres)
- Cartagena -> Coro (7 000 piastres)
- Coro -> Santiago de Cuba (13 000 piastres)
- Santiago de Cuba -> Chiquila (15 000 piastres)
- Chiquila -> Nasau (échouée comme son navire sur les hauts fonds entourant la ville)
- Port Margot -> Saint Barthélémy (16 000 piastres)
- Caracas -> Marguerita (3000 piastres)
- Puerto Cabello -> Coro (2000 piastres)
- Coro -> Cartagena (8000 piastres)
- cartagnea -> Santa Catalina (6000 piastres)
- Santa Catalina -> Palacios (4000 piastres)
- Palacios -> Santo Domingo (22000 piastres)
- Santo Domingo -> Sainte Croix (5000 piastres)
- Sainte Croix -> Saint Barthélémy (2000 piastres)

Faits marquants - remerciements :
- l'ambassadeur Français à transféré un coffre conséquent suit à la perte de mon SAC contre les pirates.
- Un Mécène français a armé les capitaines de la confrérie les Pilleurs D'éPaves de 4 GC

27/09/2015 sur notre chemin un marchand Hollandais ... mes hommes n'ayant jamais ouvert un sabord, ont mis une éternité à vaincre ce foutu marchand qui s'est défendu comme un lion. La moitié de mes hommes y sont passés

02/10/2015 un temps incroyable nous oblige à ramasser les voiles sous peine de tout arracher. Quand soudain un Dogre anglais perdu en mer apparait à nos côtés tout aussi brassé par les vagues que nous le sommes. Peu entraînés mais courageux, les hommes ont sorti quelques canons et les mousquets. Aux aurores les sirènes se sont réveillés au bruit des combats. Nous avons pris possession du navire au bout de quelques heures.

Octobre 2015 - Décembre 2015
Nous avons attaqué les confréries Pirates et anglaises sans grand succès compte tenu de notre faible expérience et avons été abordé à 2 reprises.

Décembre 2015 - Janvier 2016
Nous mettons en place notre logistique et notre fond de caisse